Aller au contenu principal

"Habiter le BBC" : enquête qualitative menée auprès des locataires de quatre résidences sociales : premiers enseignements

publié le 01. 10. 2015

Afin de répondre aux objectifs des Lois Grenelle I et II, la Réglementation Thermique 2012 fixe de nouvelles performances énergétiques minimales à respecter, tant pour les constructions neuves que pour les bâtiments existants. Elle entérine l’objectif de 50 kWh/m² par an en moyenne pour la consommation d’énergie primaire des bâtiments neufs, soit cinq fois moins que la RT 2005. Si la RT 2012 impose une obligation de résultats à tout maître d’ouvrage, les obligations de moyens demeurent en grande partie libres. Néanmoins, des principes constructifs s’imposent pour répondre aux critères de performance (isolation par l’extérieur…). Ainsi, les premières réalisations issues de cette RT présentent une architecture marquée par la compacité de la forme ou encore par la part réduite des ouvertures et surfaces vitrées.


L’Agence d’urbanisme s’est d’abord interrogée sur le risque potentiel d’uniformisation des formes et d’appauvrissement potentiel de la qualité architecturale issu des contraintes de conception du Bâtiment Basse Consommation (BBC). Hors, il apparaît que ce débat est en réalité beaucoup plus complexe et englobe des considérations économiques, techniques (compétences des Mo et Moe), opérationnelles, etc.