Aller au contenu principal

REEL : regard sur l'économie et les entreprises lyonnaises n°48

publié le 22. 12. 2020

Après un vif rebond au cours de l’été, l’économie lyonnaise entre dans une nouvelle période de turbulences. Si les mesures sanitaires prises depuis le mois d’octobre ont un impact moindre que celles du premier confinement, notamment pour la construction, l’industrie et une partie des services, leurs conséquences sont à nouveau très lourdes pour certaines activités : commerce non alimentaire, hébergement et restauration, activités récréatives et culturelles, services de transport…


Le niveau d’activité pour l’ensemble des entreprises reste en-dessous de son niveau d’avant-crise, mais sans effet encore en termes de cessations de paiement : le nombre des défaillances reste pour l’instant limité. En revanche, un certain nombre de plans sociaux et suppressions de postes touchent la région lyonnaise.

Le ralentissement de l’activité a un impact très net sur l’emploi salarié (près de 9 000 emplois perdus en un an dans la métropole de Lyon), notamment dans l’intérim, le commerce et les services aux particuliers. Inversement, le nombre de demandeurs d’emploi bondit de 7,4 % entre février et septembre dans la métropole de Lyon, soit près de 9 300 personnes supplémentaires en catégories A, B ou C ; la situation est particulièrement tendue pour les demandeurs d’emploi de longue durée, les moins de 25 ans et les bénéficiaires du RSA. En un an, le nombre de foyers bénéficiaires du RSA s’accroît de près de 3 000 dans la métropole de Lyon.